Heberger image

 

LES FRISSONS DE LA HAMMER
L'art de l'affiche dans le cinéma fantastique britannique, 1955-1976

Une exposition d'affiches, photos et documents originaux consacrée au célèbre studio britannique HAMMER spécialisé dans le cinéma fantastique gothique dans le cadre du cycle mensuel de projections cinématographiques Lune Noire.

EXPOSITION DU 13 AVRIL AU 3 JUIN 2017
SALLE D'EXPOSITION DE LA BIBLIOTHÈQUE MÉRIADECK

85 Cours du Maréchal Juin, 33000 Bordeaux
Du mardi au samedi, 13h-19h Entrée libre et gratuite

Un projet de l'association Monoquini avec le soutien du Cinéma Utopia en partenariat avec Akileos, la Bibliothèque de Bordeaux, Junkpage, Mollat / Station Ausone, Radio Nova Bordeaux, Elephant Films, la Maison du vin de Blaye et avec le concours de l'Institut Lumière (Lyon), la Cinémathèque de Toulouse, Tanzi, affichecine.com et de quelques collectionneurs éclairés préférant garder l'anonymat.

L'EXPOSITION
Au cours des années 50 et 60, le studio de production britannique Hammer sublime dans un Technicolor flamboyant les figures iconiques de Dracula, Frankenstein, de la momie ou du loup-garou. Une des spécificités publicitaires de ces films fantastiques qui renouvellent le genre est la création de larges panneaux peints et d'affiches prometteuses de sensations fortes et insolites, brisant les tabous de la sexualité et de la violence à l'époque de leur apparition au fronton des salles de cinéma. En France notamment, des affichistes comme Guy Gérard Noël, Boris Grinsson ou Jean Mascii déploient un imaginaire pictural inédit et saisissant, assumant une érotisation de l'horreur dont l'esthétique marquera profondément la culture populaire jusqu'à nos jours.

La présente exposition est motivée par la publication aux éditions Akileos (Talence) de L'art de la Hammer sous la direction de l'historien Marcus Hearn et de la réédition augmentée de son précédent ouvrage, Dans l'antre de la Hammer. Une riche sélection d'affiches originales, peintes pour la plupart, de photos et de documents rares en provenance de collections privées et d'institutions spécialisées (Cinémathèque de Toulouse, Institut Lumière) porte un éclairage sur la légendaire firme spécialisée dans le film fantastique gothique, féconde également dans le domaine du film d'aventure et du thriller psychologique.
Ce parcours iconographique s'accompagne d'un riche programme de conférences, rencontres et projections.

PROGRAMMATION AUTOUR DE L'EXPOSITION
— jeudi 13 avril à 18h : vernissage de l'exposition Les Frissons de la Hammer à la Bibliothèque Mériadeck. Entrée libre.

— jeudi 20 avril à 17h30 : visite guidée et commentée par Bertrand Grimault et Julien Rousset, commissaires de l'exposition. Entrée libre.

— jeudi 20 avril à 18h30 : projection de La Comtesse Dracula (Countess Dracula, GB, 1971, couleur, 1h30, VOSTF) de Peter Sasdy à la Bibliothèque Mériadeck. Entrée libre.
— Une adaptation de la légende de la Comtesse Bathory qui, dans la Hongrie du XVIIIème siècle, aurait assassiné des centaines de jeunes filles vierges afin de se baigner dans leur sang et conserver ainsi sa jeunesse éternelle.

— mercredi 26 avril à 20h45 : séance Lune Noire au Cinéma Utopia en présence de Marcus Hearn, historien de la Hammer. Projection de Paranoïaque (Paranoiac, GB, 1963, n&b, 80 min., 1h20, VOSTF) de Freddie Francis. Tarifs Utopia.
— Film peu connu dans le répertoire de la Hammer, Paranoïaque est un thriller psychologique aux accents gothiques, avec un jeune Oliver Reed époustouflant dans le rôle d'un psychopathe qui tente de rendre sa sœur folle pour la déposséder d'un héritage.

— jeudi 27 avril à 18h : visite commentée de l'exposition par Marcus Hearn suivie d'une rencontre-signature de ses deux ouvrages parus chez Akileos, L'art de la Hammer et L'antre de la Hammer. Entrée libre.

— mercredi 3 mai à 18h30 : projection de Les Sévices de Dracula (Twins of Evil, GB, 1971, couleur, 1h23, VOSTF) de John Hough à la Bibliothèque Mériadeck, en présence de Nicolas Stanzick
— Le comte Karnstein, noble cruel et immoral, fait régner la terreur dans une petite ville d'Europe Centrale. Avide de sensations nouvelles, il accepte la malédiction que lui transmet une femme vampire. Face à lui, se dresse une confrérie de dévots prêts à tout pour vaincre le Mal.

— jeudi 4 mai à 18h : conférence de Nicolas Stanzick, "Et les Français découvrirent Frankenstein, Dracula & co" à la Station Ausone en partenariat avec la librairie Mollat, suivie d'une rencontre-signature autour de Midi-Minuit Fantastique Vol.2, paru chez Rouge Profond. Entrée libre.

A PROPOS DE LA HAMMER
LES RENCONTRES
AKILEOS